Présentation

  • : Tasting Club - site de commentaires de dégustation de vin
  • Tasting Club - site de commentaires de dégustation de vin
  • : Blog de commentaires de dégustation de vin. Fondé par des amateurs passionnés, ce site a pour unique prétention de partager les découvertes, les expériences et les rencontres œnophiles.
  • Contact

Publications à venir

Retrouvez ici les publications à venir !

Recherche


Les tweets incluant les tags #wnote proposent une notation "plaisir" des vins dégustés (sur 10) et sont traités par le site Tweetawine.com

 

Wikio - Top des blogs - Vin

Suivi par

Le meilleur de l’actualité vinicole et viticole

http://www.wikio.fr

 

Régions

4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 11:45

Pourquoi parler du Château d'Yquem? Pourquoi une fois de plus parmi les déjà nombreuses sources du web et d'ailleurs? Pourquoi ici, sur ce blog, alors qu'avant même la sortie de chaque bouteille, les plus grands professionnels ont déjà un avis...

Au risque de ne pas vous paraitre très original et de faire doublon avec bien d'autres publications, de temps en temps il faut aller goûter les classiques. C'est comme faire ses gammes, en quelques sortes... mais sur un Steinway directement !

 

Yquem 1996 et Y 2006

Et puis c'est aussi peut-être à nouveau l'occasion de donner l'envie et d'écrire ce que de simples amateurs ressentent, surtout lorsqu'ils n'en ont jamais bu et qu'ils ne disposent, de fait, d'aucun référentiel. En effet, ici l'étiquette était connue mais les références sur le vin étaient absentes. Aucun repère, pas de discours précisant que les millésimes dégustés étaient meilleurs ou moins bons que tels ou tels autres millésimes. Nous avons dégusté ces vins juste pour indiquer, et partager, quels goûts ont ces vins, pour nous. Puis, parce qu'à notre sens c'est toujours intéressant : est-ce que ca vaut le coût? Mais revenons en aux vins :

L'histoire du domaine, captivante, est déjà très bien détaillée par le site du domaine et nous ne ferions que paraphraser.

Sachez simplement que le Château d'Yquem était la propriété de la famille Lur Saluces deux siècles durant. En Novembre 1996, LVMH entre au capital pour en devenir le principal actionnaire en 1999. En mai 2004, la gestion est donc confiée à Pierre Lurton (qui s'occupe aussi de Cheval Blanc en Saint-Emilion).

En matière de terroir, les sols proposent différentes pédologies : graves, argilo-calcaire, silice, calcaires.

Le Château d'Yquem jouit d'une réputation exceptionnelle : les plus grands vins du monde y seraient produits.

Retenez surtout que seuls des vins blancs y sont produits : le vin principal nommé "Château d'Yquem" et une cuvée plus rare nommée sobremment "Y" (et avant 2004 « Y de Lur-Saluces »).

Nous avons degusté ces 2 cuvées sur 2 millésimes différents : 

 

Description des cuvées

"Y"

Cette cuvée exceptionnelle n'est produite que lorsque certaines conditions sont réunies. De ce fait, il n'y a eu que 23 millésimes d'"Y" depuis le premier en 1959. Ce vin est réalisé à partir des mêmes vignes que le vin principal et ce sont sa vinification et l'élevage qui diffèrent.

La décision de produire cette cuvée repose principalement sur la nécessité d'ajuster et de réemployer les quantités de sauvignon et semillon afin de garantir la qualité du grand vin liquoreux.

Techniquement, il est par ailleurs composé à 40% de Semillon et 60% de Sauvignon, dérogeant à la règle du grand vin qui lui est majoritairement composé de Semillon.

La vinification est réalisée avec un pressurage léger, une fermentation et un élevage sur lies en barriques dont 1/3 en bois neuf et 2/3 âgés de 2 ans. Ce millésime offre 11g/l de sucre résiduel.

A noter que n'étant pas liquoreux, l'« Y » n'a pas droit à l'appellation Sauternes, mais à celle de Bordeaux.

Château d'Yquem

Ce vin est le seul Sauternes classé premier cru supérieur.
La qualité est toujours privilégiée au rendement. Pour se représenter la chose, sachez qu'il est de coutume d'illustrer ce propos en précisant qu'un cep de vigne ne permet d'obtenir qu'un seul verre de vin par an. C'est le plus faible rendement au monde... De plus, lorsque le vin n'est pas digne de son rang il n'est pas mis en vente ou il est dégradé. A ce titre, plusieurs millésimes (tels que 1974 et 1992) n'ont pas été commercialisés.

Le vin est obtenu à partir de raisins atteints de pourriture noble, appelé Botrytis Cinerea dont l'apparition est favorisée en automne par les brouillards nocturnes émanant du Ciron. Nous avions par ailleurs déjà évoqué cette pratique dans l'article relatif au Tokay Disznoko - Kapi Vineyard 2005.

Techniquement, 3 à 4 pressurages pneumatiques sont effectués. La fermentation et l'élevage sont réalisés en barriques neuves, renouvellées chaque année. Les meilleurs tonneliers sont sollicités pour réaliser ces barriques en merrain de chêne.

Le jus de chaque journée de vendange est élevé séparement pendant 6 à 8 mois avant un 1er pré-assemblage au printemps suivant la récolte. L'élevage dure 4 années au total et c'est au cours de la dernière année que l'assemblage final est réalisé sur la base de dégustation à l'aveugle.

 


Dégustation

"Y" 2006

  • Œil : La robe est jaune pâle hésitant entre doré et transparence. Le liquide est vif dans le verre et les larmes sont plutôt fuyantes.

  • Nez : Le bouquet est exubérant sur un magnifique pot pourri de fleurs et d'abricots. Le tout est fumé, grillé plutôt. Quelques touches d'épices viennent compléter les senteurs de cette eau de parfum ou plutôt de cet extrait.

  • Bouche : Dès l'entrée, la bouche est ronde mais sèche et expressive. Au premier abord, le vin offre les accents oxydatifs d'un vin de voile (Vin JauneManzanilla, etc.). Mais ce n'est pas ça : il y a plus de fruits.
    La fluidité du vin sur le palais accompagne une grande complexité et une vraie puissance. Cette même complexité rappelle un vin déjà vieilli, on l'imaginerait en fait déjà beaucoup plus vieux. La finale est extrêmement longue, très aromatique et très fraiche. Quelques amers nobles d'une grande finesse viennent clorent le bal sur des pointes exotiques et d'agrumes confits mais en aucun cas confiturés. La persistance est impressionante.

  • Appréciation : Ce vin est troublant, d'une élégance racée : le plaisir est en rendez-vous c'est indéniable. Sa puissance, sa finesse et son infinie complexité font voyager parmi un ensemble de parfums, et le temps ne lui apportera que davantage de grandeur.

  • Accords Mets/vin : Fruits de mer, plats de poisson et fromages secs.

 

Y 2006

 

Château d'Yquem 1996

  • Œil : Une jolie robe ambrée foncée laisse apparaitre un disque généreux dans lequel viennent atterrir d'amples jambes sucrées.

  • Nez : Le nez est puissant et expressif. Explosif même, tant il est intense. Le parfum qui se dégage de ce nectar est floral avec des accents végétaux et légérement amers. Le fruit s'exprime sur des notes de coing, d'agrume et d'ananas confit avec une franche touche de fraicheur.

  • Bouche : L'entrée de bouche est ample, ronde et emplie de finesse. La complexité est telle que la flaveur est déroutante. Les notes de fruits confits sont présentes comme dans de nombreux vins liquoreux mais la bouche reste vive et fraiche. Ce qui caractérise ce vin c'est, à notre sens, la grande limipidité de sa texture, en opposition à sa complexité. La finale est sans conteste le plus spectaculaire, à la fois puissante et cristaline et surtout caractérisée par une longueur interminable.

  • Appréciation : Un liquoreux impressionnant pour lequel nous pourrions user de très nombreux qualificatifs. Celui que nous retiendrons : Intensité !
    Il faut également comprendre que l'une des plus importante caractéristique des vins du Château Yquem est leur capacité à traverser le temps. De véritables capsules temporelles comme j'aime à dire qui gagne encore en complexité, en personnalité lorsqu'ils s'asséchent en déposant leur sucre et en développant leur arômes tertiaires. Alors pour un vin de 15 ans, nous avons eu un vrai plaisir et oui ça vaut le coup de gouter, si possible au verre, car c'est uniquement sur des cuvées bien plus vieilles que nous serons en mesure de dévoiler toute leur grandeur.

  • Accords Mets/vin: Le site web du Château d'Yqeum fait la part belle aux accords sur le thème de l'audace. Retenons ces quelques suggestions appétissantes qui auraient été proposées par des personnages célébres : Les Huitres (Honoré de Balsac), une salade de moules (Alexandre Dumas).
    Plus classiquement, les vins de cette appellation sont associés au foie gras (mais attention, en le plaçant en entre-mets, avant le dessert, surtout pas en entrée... piqure de rappel ici), aux poissons et aux viandes blanches en sauce, au fromage à pate dur ou à pate persillée.
    Au regard de la rareté des occasions de déguster un tel vin et... de son prix... nous préférons le laisser s'exprimer seul pour surtout ne le camoufler en aucune manière.

 

Yquem 1996

 


Trouver ces vins :

Ces 2 vins ont été dégustés au verre chez Wine by One

Tarif indicatif - "Y" 2006 : 150€ (75cl) / Yquem 1996 : 220€ (75cl)

Disponible sur internet :

Wine and Co

Vinatis



Contacter le domaine :

Site web :  http://www.yquem.fr/

Blog : http://www.myquem.com/actus/

 

Situer le domaine :


Agrandir le plan

La situation indiquée ci-dessus fait
référence à l'adresse du domaine mais ne peut prendre en compte la
localisation exacte et exhaustive des vignes elles-mêmes.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partager cet article

Repost 0
Published by JP - dans Bordeaux
commenter cet article

commentaires

papada 19/04/2011 20:40



Autant je peux casser ma tirelire pour acheter du YQUEM et cv'est quelque chose que je conseillerais à n'importe qui de faire (il FAUT avoir bu ce vin une fois dans sa vie), autant je trouve
RI-DI-CU-LE le prix du Y...un vin blanc bien fait qui ne vaut pas un Meursault 1er cru qu'on payera 5x moins cher.


Le vrai prix d'un tel vin est au maximum de 30 Euros. Quand on voit ce que l'on trouve à ce prix on se dit qu'il ne faut pas mettre pour pour du Y